Implants dentaires

Implants dentaires

Implants dentaires

Quel est le taux de réussite des implants ?

L’implant dentaire est, à ce jour, la solution la plus efficace pour remplacer une ou plusieurs dents manquantes.
L’implant dentaire ostéointégré a un taux de succès de 95% à 15 ans d’après la littérature scientifique.
Il s’agit d’une opération sûre qui offre de nombreux avantages par rapport aux prothèses dentaires amovibles.

Quel matériau utilise-t-on pour mes implants dentaires?

Les implants dentaires mis sur le marché ont toujours été en titane. Récemment, un nouveau type d’implant en céramique a été mis sur le marché, ils sont composés d’oxyde de Zirconium, un matériau aussi utilisé pour la fabrication de couronnes dentaires pour les personnes qui ne souhaitent pas de métal dans la bouche.

Avantages et inconvénients titane

La littérature scientifique a démontré l’efficacité et l’innocuité du titane depuis plus de 40 ans. Le titane est un matériau totalement inerte qui ne relargue aucune substance dans l’organisme, il est utilisé pour les implants dentaires mais aussi pour les broches orthopédiques et autre types de prothèses fixées à l’intérieur du corps humain. Les millions d’implants en titane posés chaque année dans le monde ont permis de faire des études à long terme et de grande envergure sur les populations ayant reçu des implants dentaires.

Les implants en titane de grade 4 (contenant de l’aluminium) peuvent éventuellement s’oxyder à long terme, uniquement en surface et sous certaines conditions. Toutefois, il n’existe pas encore de preuve scientifique que ce phénomène soit néfaste pour la santé ni pour la durabilité de l’implant. Cette question ne se pose pas pour les implants dentaires en titane de grade 5 qui ne contiennent pas ou très peu d’aluminium.

Avantages et inconvénients Céramique (zircone)

Ces implants sont intéressants pour les personnes qui, malgré la biocompatibilité du titane, ne veulent pas avoir de métal dans le corps. Ces implants ont une couleur blanche, ce qui veut dire qu’en cas de résorption osseuse, si l’implant est directement sous la gencive, il ne donnera pas un effet gris métallique en transparence sur la gencive. Ce dernier avantage s’applique donc aux implants posés au niveau des incisives supérieures, un endroit où on essaye habituellement d’éviter la pose d’implants à cause d’une épaisseur d’os faible.
Il est encore difficile de connaitre la durabilité à long terme de ces implants en céramique (Sources scientifiques : 15) étant donné qu’on ne dispose pas du même recul que pour les implants en titane. Le Zircone présente aussi un risque de casse par rapport au titane car ce matériau ne possède aucune élasticité

Ça fait mal la pose d’un implant ?

La plupart des gens qui ont reçu des implants dentaires disent qu’il y a très peu d’inconfort impliqués dans la procédure.
L’anesthésie locale peut être utilisée lors de la procédure, et la plupart des patients rapportent que les implants impliquent moins de douleur qu’une extraction de dent.
Après l’implant dentaire, une légère douleur peut être traitée avec un antalgique classique type paracétamol.
L’application de glace permettra de même d’atténuer les élancements. Les zones affectées seront probablement sensibles : il s’agira alors d’éviter les contacts, provoqués entre autres par l’action de la langue, les aliments ou la brosse à dents.

Quelle est la durée de vie d’un implant ?

Un implant dentaire peut durer toute la vie à condition d’être vérifié et entretenu régulièrement. Le contrôle consiste à vérifier l’absence de résorption osseuse autour de l’implant. Si ce problème est constaté alors le dentiste peut toujours intervenir à temps. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de faire ce contrôle une à deux fois par an. Ce contrôle nécessite de faire une radiographie des implants et il peut être fait par n’importe quel dentiste.
En revanche, la prothèse fixée sur l’implant peut se détériorer au fil des ans. Il faudra donc la changer de la même façon qu’une prothèse sur dent naturelle.

Comment fait-on l’entretien de ses implants ?

Prendre soin de vos implants dentaires est essentiel pour les garder à long terme. Avec des soins appropriés à domicile et un entretien professionnel, vos nouvelles dents peuvent durer toute la vie.
Et comme vous le savez, porter des prothèses dentaires sur implants, c’est un peu comme avoir des dents naturelles. L’entretien quotidien ressemble donc à celui donné à vos dents naturelles. Par contre, il faut nettoyer délicatement près des implants.

1- Nettoyer entre les implants : cette première opération vise à retirer les particules de nourriture qui auraient pu se loger entre les implants qui soutiennent les prothèses dentaires. Les petites brosses ainsi que le fil dentaire sont recommandés pour cette étape. Ce nettoyage doit être réalisé 2 fois par jour, soit le matin et le soir.
Bien que simple, cette opération est particulièrement importante puisqu’elle empêche la formation de tartre et de plaque dentaire qui peuvent abîmer vos gencives. Sans ce nettoyage, cela pourrait enflammer la gencive, en provoquer le retrait et éventuellement en venir à déstabiliser l’implant si l’os était à son tour enflammé.

2- Brosser les dents : par la suite, le brossage des dents doit être effectué doucement au-dessus et en dessous de la ligne des gencives en utilisant une brosse à dents souple et un dentifrice doux, sans abrasif. On évalue la durée d’un bon brossage à 3 minutes, à une fréquence minimum de 2 fois par jour.

Pour compléter : prévoir 1 à 2 consultations annuelles chez votre dentiste.

Ce nettoyage professionnel permet, entre autres, d’éliminer les résidus de plaques dentaires ou de tartre que vous n’avez pas pu retirer.